Le Silmarillon, J.R.R. Tolkien

 :: Ecriture :: Divers :: Partages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Filius
Fondateur
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 16
Dim 29 Avr - 14:41
"Ainsi les Ténèbres tombèrent sur Valinor. Ce qui arriva ce jour là est longuement raconté dans les Aldunénië qu'écrivit Elemnire des Vanyar et que tous les Eldar connaissent. Pourtant, il n'est pas de chant ni de récit qui puisse rendre la douleur et la terreur qui suivirent. La Lumière disparut, mais les Ténèbres qui s'abattirent étaient plus encore qu'un manque de lumière. Cette heure vit naître une Nuit qui n'était pas une absence mais une chose en soi et, en vérité, c'était le mal qui l'avait créée à partir de la lumière, et cette nuit avait le pouvoir de transpercer les yeux, la tête, le cœur et d'étouffer toute volonté.
Du haut du Taniquetil, Varda baissa les yeux et vit l'ombre monter comme des tours maudites : Valmar était déjà plongée dans un océan de nuit, la Sainte Montagne fut bientôt solitaire, comme une île, dernier vestige d'un monde qui avait sombré. 
Les chants s'étaient tus. Valinor était muette et nul bruit ne s'entendait que l'appel lointain des Teleri porté par le vent au-delà des montagnes comme la plainte glacée des mouettes. Car à cette heure le froid venait de l'est et les grandes ombres de la mer venaient s'amonceler contre les rivages escarpés.

De son trône Manwë jeta son regard qui seul pouvait percer la nuit jusqu'à ce qu'il voie une ombre plus noire encore que la nuit, énorme mais déjà lointaine, qui courait à toute vitesse vers le nord, il sut que Melkor était venu et était reparti.

Alors commença la poursuite. La terre trembla sous les chevaux des légions d'Oromë et les flammes jaillies des sabots de Nahar furent la première lumière qui revint à Valinor. Mais, dès qu'ils atteignirent le nuage d'Ungoliant, les cavaliers des Valar furent aveuglés, désorientés, ils durent se disperser et se perdre et on entendit faiblir et s'étendre l'appel de Valaroma. Tulkas était dans la nuit comme pris au filet, impuissant, il frappait l'air en vain et, quand l'ombre fut passée, il était trop tard.

Melkor était allé où il voulait, et sa vengeance était accomplie..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tolkien JRR - Le Silmarillon
» Tolkien JRR - La communauté de l'anneau - SDA T1
» [Tolkien, J.R.R] Bilbo le Hobbit
» Morgoth/Melkor
» Tom Bombadil/J.R.R. Tolkien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amblana :: Ecriture :: Divers :: Partages-
Sauter vers: